top of page

BIOGRAPHIE

Marie-Danielle Duval est une artiste visuelle sénégalo-québécoise basée à Tiohtià:ke/Montréal. Elle détient un baccalauréat en Arts visuels et médiatiques à l’UQAM (2021) et poursuit actuellement une maîtrise en Arts à l’Université Concordia. Elle a participé à plusieurs expositions collectives, notamment à Montréal et à New York. Elle présente également son travail lors d’expositions individuelles à Caravansérail (2023), à la Galerie Hugues Charbonneau (2024) et à la Galerie McClure (2024).

Ses projets ont été soutenus par plusieurs bourses, incluant le Conseil des arts du Canada (2022), la bourse internationale de la Fondation Elizabeth Greenshields (2023) et le FRQSC(2024). Ses œuvres font partie de plusieurs collections au Canada et à l’international, dont la collection Claridge Inc., Majudia et The Harper Museum (Fisher Mansion).

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Dans ma pratique artistique, je souhaite à la fois questionner les spécificités de la peinture et exploiter le médium pour aborder des problématiques identitaires.


Par le portrait, je m’intéresse à l’impact qu’ont les œuvres de fiction sur les individus et sur les rapports de pouvoir. Plus spécifiquement, mon travail est une réponse à l’invisibilisation et la dévalorisation de la féminité noire à travers l’histoire. Via une approche intersectionnelle, je m’appuie sur ma perspective de femme noire neurodivergente pour aborder la manière dont nos différentes étiquettes identitaires influencent nos expériences. D’origine sénégalaise et québécoise, je puise également dans ces deux cultures afin de créer un espace identitaire qui me soit propre tout en ayant une résonance collective. Les contes et légendes, la culture populaire et les arts visuels sont pour moi des véhicules puissants pour changer les paradigmes. Dans mes œuvres, je représente des personnages qui, bien qu’ils soient fictifs, partagent des trajectoires témoignant de problématiques réelles. 


Ainsi, mon travail récent s’inspire notamment de figures issues de contes populaires et/ou d'œuvres de fiction littéraire. En engageant ces textes dans un processus d’allers-retours entre le champ visuel et ma propre écriture, de nouvelles histoires prennent forme. À partir de ces histoires, je peins des micro-univers qui sont partagés comme des espaces d’intimité avec les spectateur·trice·s. Ces peintures narratives mettent en scène des protagonistes qui semblent seul.e.s, mais qui nous invitent au dialogue. À travers ces nouveaux récits, ma pratique contribue à redéfinir certains concepts afin de permettre à plus de personnes de se sentir représenté·e·s.

Mon travail explore également la peinture comme sujet, en se concentrant simultanément sur la matérialité réelle et suggérée des médiums. Je varie les modes d’application pour créer des textures qui s'adressent au toucher, tout en laissant visibles des traces processuelles, telles que les coups de pinceau, les lignes de dessins préparatoires et l'arrière-plan sombre laissé visible.

bottom of page